Le choix du coeur 😍 VS le choix de la peur đŸ˜±

Qu'est-ce qui guide nos choix ? Qu'est-ce qui influence nos prises de décisions ? Oui, ça m'a pris ce matin, j'ai eu envie de parler de prise de décision, car je vois un certain nombre de personnes autour de moi qui, face à une décision, hésitent, avancent, puis reculent, reculent encore, avancent un peu plus, puis finalement paniquent ...

Et c'est triste. Parce que c'est Ă  partir de lĂ  oĂč on va commencer Ă  dĂ©velopper des frustrations, lĂ©gĂšres au dĂ©but, mais qui vont nous ronger, petit Ă  petit, jour aprĂšs jour. Progressivement, on se creuse, on perd notre vitalitĂ©, on dĂ©prime et on va dĂ©velopper une colĂšre : contre soi et contre les autres. C'est pourquoi il est important, lorsque nous commençons Ă  nous poser des questions, de ne pas les nĂ©gliger et, lorsqu'il est temps - et encore temps - de ne pas craindre de DÉCIDER.

À ceux qui penseraient que nous prenons nos dĂ©cisions Ă  l'aide de notre SEULE raison, et bien, NON, c'est faux ! Impossible ! Pourquoi ? Parce que nos choix, nos dĂ©cisions sont largement influencĂ©s - qu'on le veuille ou non - par nos Ă©motions.

Les neurosciences nous le disent, le processus de décision est hautement complexe et fait intervenir de nombreuses régions de notre cerveau.

Pour simplifier, lorsque nous sommes en situation de prise de dĂ©cision, notre cerveau va s'appuyer sur notre mĂ©moire des Ă©vĂ©nements passĂ©s = ce que l'on a vĂ©cu, il va identifier l'Ă©motion qui a Ă©tĂ© associĂ©e Ă  un Ă©vĂ©nement donnĂ© = ce que nous avions ressenti, et il va nous ressortir cette mĂȘme Ă©motion lorsqu'un Ă©vĂ©nement similaire va se prĂ©senter.

En gros, si nous avions aimĂ© une certaine situation, nous allons nous le remĂ©morer (consciemment ou inconsciemment), ce qui va nous pousser Ă  choisir de vivre de nouveau cette mĂȘme situation. Au contraire, si une situation nous avait fait souffrir, nous allons choisir, cette fois-ci, de l'Ă©viter. Logique !

Mais ce sur quoi je souhaite insister aujourd'hui, c'est qu'il est ABSURDE de croire que nous pouvons décider de façon PUREMENT rationnelle ! Oui, nos émotions interviennent, irrémédiablement.

Alors, si c'est - comme je l'ai dit plus haut - pour nous éviter de (re)vivre des situations qui nous ont été pénibles, voire nocives, tant mieux et HEUREUSEMENT !

Mais LE problÚme, c'est que certaines de nos émotions peuvent nous pousser à prendre de MAUVAISES décisions.

C'est notamment le cas de la PEUR.

C'est une question qui revient souvent lors de mes conférences : "Tu n'as jamais eu peur ?" "Comment gÚres-tu la peur ?" Oui, comme tout le monde, j'ai déjà eu peur. Et c'est une bonne chose car c'est le signe que nous sommes CONSCIENTS qu'il y a un danger potentiel, une situation qui nous est inconnue, face à laquelle nous devons réagir.

Voilà ce à quoi sert la peur, à l'origine : RÉAGIR !!!

Le problĂšme, c'est que 90% de nos peurs ne sont pas fondĂ©es. OUI, 90%, qui ne seraient QUE des crĂ©ations de notre esprit !!! En d'autres termes, le danger n'existe pas : il est dans nos tĂȘtes 😼 !

L'autre problÚme, qui découle de ça, c'est que d'une part, cela PARALYSE nos décisions, et d'autre part, cela peut nous pousser vers de MAUVAISES décisions.

C'est ce que j'appelle, dans ce cas, le choix de la peur đŸ˜± , qui vient trĂšs souvent, voire tout le temps, s'opposer au choix du coeur 😍.

Exemple.

Vous avez un projet en tĂȘte, un truc qui, dĂšs lors oĂč vous commencez Ă  y penser, vous fait vibrer, vous remplit de joie. C'est un truc oĂč vous sentez votre coeur s'exprimer, d'oĂč l'expression : un truc qui vous tient Ă  coeur. Mais ce truc, ce projet, pour le rĂ©aliser, il exige que vous preniez certaines dĂ©cisions, comme par exemple, changer de voie professionnelle, changer de ville, rencontrer de nouvelles personnes, quitter une situation donnĂ©e.

C'est lĂ  que la peur pointe son nez, en force. C'est carrĂ©ment un RÉGIMENT de peurs qui envahit votre esprit. RĂ©sultat : vous dĂ©cidez d'attendre, de reporter votre projet, ou encore, vous allez trouver un compromis, prendre une dĂ©cision qui paraĂźt plus facile, en vous disant : "Le reste attendra plus tard ..."

Voici ce que j'appelle le choix de la peur đŸ˜± par opposition au choix du coeur 😍 C'est un choix qui peut ĂȘtre largement portĂ© par la raison, qui elle, va rassurer notre ego en nous disant : oui, tu as fait le BON choix, c'est mieux comme ça, pour toi, et pour les autres.

Et en attendant, on met notre coeur en sommeil. On lui interdit d'exprimer la joie qu'il nous avait fait pressentir, quand on se tournait vers ce qu'il nous murmurait. On l'ignore, on ignore ses battements, son langage, et on lui enlĂšve un peu de sa vie, de NOTRE vie.

VoilĂ  pourquoi il nous faut dĂ©cider non pas avec notre seule raison, mais en prenant en compte ce que nos Ă©motions expriment, tout en ne nous laissant pas piĂ©gĂ©s par ce que notre esprit crĂ©e, de lui-mĂȘme.

La clé ? L'écoute de soi, de notre intériorité, de notre coeur, de notre ùme !!! C'est ESSENTIEL !!! Vital !!!

Sur ce - et pour ceux qui sont allĂ©s jusqu'au bout de ce LONG post 😜 - je vous souhaite un EXCELLENT week-end, Ă  l'Ă©coute de votre coeur 💕 đŸ’ž đŸ’—

Linda

---

PS : Photo du Kamchatka, en 2011, oĂč j'ai compris Ă  quel point mon coeur me parlait ! L'amour des rennes, de la nature, de la Vie !!!