Là où je continuerai d'être

L'appel des terres sauvages

Prix de la Toison d'or du livre d'aventure vécue 2016

 

Vous trouverez mon récit chez votre libraire, mais pour les adeptes de la commande en ligne, c'est par ici :


De quoi ça parle ?

Découvrez le récit de mon changement de vie et de mon voyage initiatique vers l'inconnu : moi-même.

Je me vis soudain comme une autre femme, la connaissant sans la connaître, comme si je me rencontrais à nouveau. [...] La toundra m’avait enseigné la patience. La toundra m’avait enseigné l’instant. Désormais, je partirai là où je continuerai d’être.
— Linda Bortoletto

À l’aube de ses 30 ans, Linda possède tout pour être heureuse : un mari dévoué, une carrière prometteuse, une situation confortable. Quand son père meurt, elle prend conscience que cette existence agréable ne correspond pas à ce qu’elle est. Ce constat sans appel la pousse à changer radicalement de vie. Elle divorce, abandonne sa carrière et garde, pour unique boussole, ses rêves d'aventure au cœur d’une nature sauvage.

Elle part, seule, aux confins de la Sibérie, au Kamtchatka, et partage le quotidien de nomades éleveurs de rennes. Son périple est ponctué de rencontres chaleureuses ou incongrues, de longues marches dans l’immensité glacée, d’échanges simples et authentiques. Un voyage initiatique à la découverte de ce grand inconnu : soi-même. Un hymne à la nature et à la vie.

Envie de voir les photos de ce voyage initiatique ? C'est ICI


L'auteur

Linda Bortoletto débute sa carrière comme officier de l’Armée de l’air puis rejoint la Gendarmerie nationale. À 27 ans, elle est promue au grade de capitaine et détachée comme haut fonctionnaire au ministère des Finances.

3 années plus tard, elle décide de tout quitter pour vivre ses rêves d'aventure au delà de toutes frontières. Aujourd’hui conférencière et formatrice auprès des entreprises, elle effectue des recherches en psychologie et neurosciences tout en poursuivant ses explorations des régions isolées du monde.

Ne demandez jamais votre chemin à quelqu’un qui le connaît, vous risqueriez de ne pas vous égarer.