Je cours 35 marathons en 2 mois AU NOM DE L'AUDACE

 
 
 

En décembre 2016, une idée folle me traverse l'esprit : laisser les voyages de côté pour me consacrer à la transmission, sillonner la France en courant, et créer un élan autour de l'Audace, livre et conférences à l'appui !

Nouvelle intuition, nouvelle évidence, et c'est parti ! Je plonge dans l'écriture et la préparation du projet, et voilà qu'à peine 4 mois plus tard, l'Audace en courant est née.

Une idée centrale à ce projet : mettre en avant l'audace, dans une société où l'on parle plus de peur que de courage !

Une idée centrale à ce projet : mettre en avant l’audace, dans une société où l’on parle plus de peur que de courage !

Après 12 semaines d'entraînement, le jour du départ arrive enfin. Je m'élance le 12 mai 2017 de l’Abbaye de Fontevraud, accompagnée d'une vingtaine de coureurs dont Patrick Poivre d'Arvor, qui me remet le prix littéraire de la femme d'audace à l'occasion de la sortie de mon manifeste.

Départ de l'Abbaye de Fontevraud le 12 mai 2017

Jour après jour, étape après étape, je découvre parmi les plus beaux paysages de France : la Charente, la côte d'Argent, les Pyrénées, les Cévennes, l’Ardèche, les environs de Lyon, le Jura, la région rémoise, la Marne.

Je cours de 30 à 45 kilomètres par jour pour un total de 1500 kilomètres, soit l'équivalent de 35 marathons en 2 mois, et franchis plus de 10000 mètres de dénivelé positif (plus d'un Everest !).

Les jours de repos (environ 2 par semaine) sont consacrés aux rencontres et aux conférences ... sur le thème de l'audace !

Un exception à ce rythme soutenu : suite à une blessure à Bayonne (violente contracture 😟 ), je bascule à vélo pour traverser les Pyrénées, franchissant de nombreux cols mythiques du Tour de France cycliste. Par miracle (qui tient à de nombreux massages aux huiles essentielles, des cataplasmes à l'argile verte, des séances d'acupuncture et de cryothérapie), je me remets au bout de seulement 10 jours, capable de courir de plus belle ... jusqu'à l'arrivée, le 11 juillet à la Cité des Sciences.

Oui, ce projet représente incontestablement un défi sportif, le plus engagé de tout ce que j'ai réalisé auparavant.

Mais ce qui compte avant tout, ce sont tous les coureurs qui m’ont rejoint sur le parcours, pour promouvoir l’audace à mes côtés, et les personnes que j'ai rencontrées lors de mes conférences. Au total, ils ont été près de 1000.

Ceci prouve que l’audace est porteuse de sens, et surtout, que NOUS sommes porteurs de ce sens.

 

Ce projet a reçu le soutien de

Partenaires_La France en courant